Isabelle Mourtada, ancienne infirmière de bloc opératoire, a décidé de changer de vie pour répandre le macaron à Miami

Isabelle Mourtada, ancienne infirmière de bloc opératoire, a décidé de changer de vie pour répandre le macaron à Miami

Isabelle Mourtada a ouvert sa première boutique de macarons en mai 2015 à Coconut Grove. Moins d’un an plus tard, elle récidive avec le même concept, mais à Key Biscayne cette fois.

Cette ancienne infirmière de bloc opératoire a décidé de changer de vie à l’aube de la cinquantaine en découvrant la franchise tricolore Le macaron French pastries, déjà très bien implantée en Floride. Continue reading

Création d’un salon de thé a Hollywood

Création d’un salon de thé a Hollywood

Voilà une bonne nouvelle : s’il y avait beaucoup de restaurants français près d’Hollywood Blvd, il n’y avait pas encore de café-salon-de-thé où déguster de merveilleuses pâtisseries et chocolats, le tout fabriqué maison ! C’est désormais chose faite ! Continue reading

Les 10 villes des Etats-unis où il fait bon travailler selon Forbes

Les 10 villes des Etats-unis où il fait bon travailler selon Forbes

Pour déterminer les endroits où l’on est le plus heureux au travail, le site de carrière CareerBliss a réalisé pour Forbes début 2016 une étude axée sur huit facteurs clés susceptibles d’influer la satisfaction d’un employé : l’équilibre entre le travail et la vie personnelle, la relation de l’employé avec son patron et ses collègues, l’environnement général de travail, le salaire, les possibilités et opportunités d’évolutions, la culture d’entreprise et les ressources.

Pour la deuxième année consécutive, Miami est en tête de cette liste. Connue pour son climat tropical, sa vie nocturne et ses plages de sable blanc, le numéro 1 du tourisme se développe également sur la scène technologique et entrepreneuriale.

Continue reading

Miami : Un projet de mini-ville à Wynwood

Miami : Un projet de mini-ville à Wynwood

L’un des plus importants propriétaires de Wynwood, Moishe Mana, entrepreneur, promoteur immobilier et collectionneur d’art, a dévoilé un projet de plus de 800 000 mètres carrés. Un projet qui pourrait bien contribuer à changer plus rapidement encore un quartier qui n’en finit pas de se transformer.

Il avait acquis durant la crise un grand nombre de terrains à Wynwood, dont cette ancienne Free Trade Zone pour 5 millions de dollars en 2010. Le projet est complexe : zones d’habitation, places, lieux culturels, commerces et bureaux viendront remplacer les vieux entrepôts qui s’étalent sur quatre blocs entre l’I95 et la seconde avenue (rue principale de Wynwood) où sont toutes les galeries d’art qui font la renomée du quartier.
Le projet devra être accepté par la Miami City Commission, mais il lui sera difficile de s’opposer à une telle restructuration de zones d’entrepôts à proximité du centre.

D’autant que Miami cherche toujours à prendre le plus d’habitants possibles, notamment pour trouver des ressources supplémentaires afin de financer les systèmes de protection contre les inondations.

Source : Le Courier de Floride

Plus d’informations concernant Moishe Mana

Pourquoi le boom immobilier autour de la Miami River change la donne

Pourquoi le boom immobilier autour de la Miami River change la donne

Si vous n’avez pas été vers la Miami River récemment, vous allez probablement être surpris. Ce n’est plus la zone industrielle qu’elle était. Bien qu’elle soit toujours très active, elle a été complètement remodelée : décontaminée, nettoyée et embellie. Et ça, les promoteurs immobiliers l’ont remarqué. Plus de 7 500 unités résidentielles ont été construites autour de la rivière depuis 2000, avec encore 3 280 unités et 11 maisons approuvées en 2015, d’après la Miami River Commission. Six restaurants et 550 chambres d’hôtel ont également été approuvée l’année dernière et de nouvelles sections du Riverwalk sont toujours en construction. « Les gens ont réalisé que la rivière était un atout naturel sous-estimé » nous dit Gerard Yetming, agent immobilier à Miami, qui vit également au bord de ce cours d’eau. « Cela sépare Downtown et Brickell, un rivage que l’on peut exploiter, et vous êtes très proche du centre d’affaire. Que les promoteurs immobiliers essayent d’en tirer profit était inévitable. »

Les acheteurs rêvent d’une maison au bord de l’eau, mais une maison libre au bord de la plage est incroyablement rare. De plus, le prix des terrains près de la rivière est plus abordable que celui de la plage, d’après le consultant immobilier Anthony Graziano.

Un des projets qui génère le plus d’engouement est le récent River Yacht Club (401 SW Third Ave). Construit par Dupoux Partners, le club bénéficie de 300m de docks qui peut accueillir des bateaux faisant jusqu’à 27m ou même une quinzaine de yachts de 15m. Il dispose également d’un restaurant dirigé par le chef de renom Michael Lewis, un jardin extérieur, une marina réservée aux membres et le VanDutch Lounge, sur la terrasse du toit.

miami-Real-Estate-Boom-4.jpg

« Dans une ville qui, remarquons le, n’a pas tant de terrains côtiers, le River Yacht Club veut faire profiter d’un dîner au bord de l’eau ceux qui recherchent une expérience sophistiquée », annonce Stephane Dupoux, PDG de Dupoux Partners.

Pendant ce temps, Chetrit Group construit un énorme projet de plusieurs milliards de dollars, incluant 4 tours, 1 678 unités résidentielles, un hôtel de 330 chambres et 88 000 mètres carrés de bureaux et commerces. L’achèvement des commerces et de la première tour de ce projet encore sans nom est prévu pour 2018.

En Novembre dernier, KAR Properties a ouvert la vente de 350 co-propriétés à One River Point, deux tours de 60 étages. Les prix vont de 700 000$ à plus de 12 millions. Le One River Point comprend un club privé de 10 000 mètres carrés, un restaurant au bord de l’eau, un café au bord d’une piscine et un centre de fitness.

« J’étais déjà partisan de la Miami River avant qu’elle ne soit réaménagée et chic » annonce Shahab Karmely, fondateur et PDG de KAR. « J’ai vécu dans plusieurs villes avec des rivières : Londres, Bangkok, Francfort. Ce qui rend les rivières importantes et au coeur de la ville c’est qu’elle vous permette d’être au milieu d’un environnement urbain tout en pouvant contempler la beauté de l’eau. »

miami-Real-Estate-Boom-2.jpg

Parmi les autres projet autour de la Miami River, on trouve Related Group’s One Brickell, qui construisent 3 tours, 1 400 résidences, un hôtel, des bureaux et commerces ainsi que Hellinger Penabad Companie’s River Landing, avec 500 appartements et 150 000 mètres carrés de commerces.

Bien sûr, toutes les constructions autour de la Miami River ne sont pas que résidentielles. Alex Mantecon, propriétaire de MV Real Estate Holdings, est en train de construire le Riverside Wharf, qui a l’ambition de devenir le restaurant numéro un pour un dîner au bord de l’eau. Ce projet de 30 millions de dollars inclue 4 restaurants avec terrasse extérieure et un complexe événementiel.

« Il n’y a pas d’autre endroit sur la Miami River ou vous pouvez aller dîner en bateau et profiter de 4 restaurants tenus par les meilleurs restaurateurs du monde » nous dit Alex Mantecon, « Cela change la donne ». Il ajoute que le Riverwalk connectera le Riverside Wharf aux nouveaux restaurants SushiSamba et Duck&Waffle à proximité.

Quelqu’un qui est particulièrement optimiste pour les abords de la Miami River est Avra Jain, du groupe Vagabond, qui a récemment acheté et restauré le Miami River Inn. Elle recherche aussi d’autres opportunités au bord de la rivière. « Le potentiel est juste monstrueux. Pour vivre, travailler, s’amuser, manger, boire ou même faire du sport » dit elle. « Il y a quelque chose d’apaisant avec l’eau, c’est pourquoi je pense que la rivière influe sur notre bien être en plus de tout le reste. »

Les investisseurs étrangers devraient orienter leurs investissements sur des produits moins luxueux car à plus forte valeur ajoutée

Les investisseurs étrangers devraient orienter leurs investissements sur des produits moins luxueux car à plus forte valeur ajoutée

Selon la NAR (National Association of Realtors) ; l’association nationale des agents immobiliers ; les investisseurs étrangers font marche arrière dans le marché de l’immobilier de luxe aux Etats-Unis. En effet, la hausse des prix de l’immobilier de luxe a freiné la demande de ces acheteurs.

Les Etats-Unis sont considérés comme un endroit sûr pour investir. Cependant, de plus en plus d’acheteurs étrangers font marche arrière en raison de la flambée des prix de l’immobilier de luxe. La plupart des mégapoles américaines comme New-York, Miami et Los Angeles sont touchées depuis 2015.

Si ces acheteurs ne représentent qu’une petite partie du marché de l’immobilier américain, chaque repli et bon en arrière pourraient avoir un effet disproportionné sur la demande des co-propriétés et villas de luxe dans une ville comme Miami.

Selon Lawrence Yun, économiste et président de la NAR, la baisse de la demande étrangère dans le marché de l’immobilier contribue à rendre les maisons « classiques » beaucoup plus abordables pour les américains : « Étant donné que les États-Unis subissent actuellement une pénurie de logement, tout repli de la demande aiderait à la diminution de celle-ci »

Ainsi, il serait plus intéressant pour un acheteur étranger de diversifier son portefeuille en privilégiant un investissement dans des bien bon marché plutôt que dans des appartements ou villas de luxe. Cet investissement aurait un plus fort taux de rendement (retour sur investissement) et donc une valeur ajoutée supérieure à celle réalisée dans une co-propriété ou une villa de luxe.

Pour consulter nos propriétés actuellement en vente sur le marché, veuillez cliquer ici.

Source : The Wall Street Journal, 8 mars 2016.

 

Miami : l’aimant des investisseurs

Miami : l’aimant des investisseurs

Si Miami était considérée comme la ville des retraités au pouvoir d’achat XXL, il semble que la ville magique explose et s’ouvre pour devenir une « super city ».

Avec une population actuelle de plus de 400 000 habitants, Miami semble vouloir « gonfler » sa population de près de 13 % dans le secteur de Biscayne d’ici 3 ans. De quoi donner le vertige aux professionnels de l’immobilier notamment aux enseignes de luxe qui semblent s’offrir une belle part du marché. En effet, Sotheby’s « s’offre » la vente exclusive d’un gigantesque gratte-ciel résidentiel qui devra voir le jour fin 2017, le One Thousand Museum Condos à Miami.

Situé au bord de la baie de Biscayne, le luxueux gratte-ciel devrait surplomber les yatchs et hors-bords qui navigueront au pied du monstrueux building. Dédié aux jet-setteurs au budget d’investissement de près de 30 millions de dollars, le projet devient l’un des plus ambitieux et propulse le building au niveau des adresses les plus prisées au monde. Designer par la seule architecte lauréate du prix Pritsker, Zaha Hadid devrait donner à ce building un « look » incomparable.

Le projet comprend 83 lofts pour un prix de base de 5, 8 millions de dollars avec des petits plus tel que : SPA et piscine privée, personnel dédié bref une petite brochette de luxe. Les copropriétaires ont dû prépayés la moitié de leur acquisition avant le lancement du projet. 75 % des appartements ont déjà été vendus sur le tiers supérieur du projet.

Miami devient une ville « mondiale »

Si le One Thousand fait parler de lui, il n’est pas seul à voir le jour prochainement. Miami est devenu depuis ces dernières années comme un « aimant » à investisseurs du monde entier. La ville est même classée comme la 7eme ville au monde vers laquelle les riches investisseurs se tournent devant Dubaï et Paris. Les designers sont de plus en plus demandés pour se lancer dans l’immobilier et investir les acquisitions des milliardaires pour la décoration intérieure.

De nombreuses grues évoluent au centre de la ville et donnent naissance à de nombreux complexes. Avec plus de 22 785 appartements construits depuis 2003 et 1, 7 millions de m² de bureaux, il se construit encore 33 immeubles soit 10 076 appartements supplémentaires. Le prix moyen du m² s’élève à environ 12 762 euros du m².

Miami deux fois moins cher qu’à New York

Une ville en pleine explosion immobilière qui reste cependant très intéressante en termes de coût en effet deux fois moins cher qu’à New York. Un « boom » immobilier qui rend fébrile les investisseurs qui sont sensibilisés aux quatre coins du monde. En effet, l’Elysée qui devrait voir son lancement au printemps prochain est pré-vendu à San Francisco, au Brésil, en Italie, au Venezuela, à Caracas, au Royaume Uni, aux Émirats arabe. De quoi donner le vertige. Faciliter par une reprise immobilière, la ville accueille les fonds des investisseurs qui veulent placer leur capitaux dans des valeurs sûres. Aussi, le centre ville est pris d’assaut et devient une place financière, et un espace de vie et de travail avec l’arrivée de nombreuses start-up.

La Brightline, la nouvelle ligne ferroviaire qui reliera Miami à Orlando en 3h

La Brightline, la nouvelle ligne ferroviaire qui reliera Miami à Orlando en 3h

All Aboard Florida a annoncé le mois dernier le nom de la nouvelle ligne TGV qui va bientôt traverser la Floride : Brightline. Partir en vacances, faire des affaires, ou simplement voyager entre Orlando et Miami, tout ceci devrait devenir plus simple. All Aboard Florida et les agences de tourisme expliquent que les trains et les gares devraient transformer les voyages à travers la Floride, l’un des états les plus densément peuplés des Etats-Unis. Ces trains sont présentés comme une alternative et pourrait réduire les bouchons sur les routes et alléger la pression sur les aéroports saturés. De plus, la Brightline devrait être moins chère que l’avion et plus rapide que la voiture.

635824147306497268-TRAIN-EYE-LEVEL

Un projet vraiment immense qui a déjà démarré.

La gare de Downtown Miami devrait s’étendre sur 6 blocs. Celle de West Palm Beach devrait atteindre 5575 m² (60,000 sq ft) et l’on trouvera à proximité un complexe d’appartements. La gare d’Orlando sera quant à elle adjacente à l’aéroport.

635824167412686153-MIA-EXT-NW1-V1-00 Un aperçu de la nouvelle gare de Miami.

Mise en service avant la fin de 2017.

L’entreprise All Aboard Florida prévoit 32 trains par jour entre Miami et Orlando, avec des arrêts à West Palm Beach et Fort Lauderdale. La ligne reliant Miami à West Palm Beach sera ouverte pour le début d’année 2017. Il faudra être un peu plus patient pour celle entre West Palm et Orlando qui devrait être fonctionnelle en fin d’année 2017.

La Brighline

Vitesse:

Le train devrait atteindre une vitesse de 125 à 200 km/h (79 à 125 mph).

Design:

Chaque wagon devrait avoir une couleur vive distincte : rouge, orange, vert, bleu ou rose. La locomotive quant à elle devrait être toujours peinte en jaune.

635824147308369280-Five-Brightline-Trains

Services:

All Aboard Florida veillera à ce que chaque passager vive une expérience « exceptionnelle ». Par exemple, il devrait être possible d’acheter sa place et de la réserver depuis son cellulaire, le Wi-Fi devrait être gratuit à bord, ou encore chacun devrait pouvoir voyager avec son animal de compagnie (« pourvu que ce soit un chien ou un chat », a-t-il été précisé, une sage précision quand on sait à quel point les Floridiens prisent les animaux de compagnie comme les serpents et autres lézards issus des Everglades…).