Isabelle Mourtada, ancienne infirmière de bloc opératoire, a décidé de changer de vie pour répandre le macaron à Miami

Isabelle Mourtada, ancienne infirmière de bloc opératoire, a décidé de changer de vie pour répandre le macaron à Miami

Isabelle Mourtada a ouvert sa première boutique de macarons en mai 2015 à Coconut Grove. Moins d’un an plus tard, elle récidive avec le même concept, mais à Key Biscayne cette fois.

Cette ancienne infirmière de bloc opératoire a décidé de changer de vie à l’aube de la cinquantaine en découvrant la franchise tricolore Le macaron French pastries, déjà très bien implantée en Floride.

« Je venais en vacances avec mes enfants à Aventura depuis 2011. Le dynamisme local et les perspectives d’avenir pour mes garçons aux USA m’ont séduit. Mon mari est chirurgien. Lui et moi avions envie de donner un tournant à notre vie professionnelle. » En juin 2014, à la recherche d’une bonne idée d’investissement, elle tombe par hasard sur la franchise lancée en 2009 par Rosalie Guillem et sa fille Audrey à Sarasota. Actuellement, Le macaron French pastries compte plus de 30 boutiques. L’affaire est vite entendue. « J’ai toujours cuisiné pour ma famille et les macarons, chocolats et viennoiseries me parlaient. J’aime l’idée qu’ils soient faits à la main avec des produits naturels. »

Reste à trouver le lieu d’implantation. Des franchises sont déjà présentes là où elle vit. Ce sera donc Miami. Isabelle Mourtada signe d’abord à Key Biscayne mais les lenteurs administratives retardent l’ouverture jusqu’à il y a quelques semaines. Finalement, la boutique de Cocowalk dans le Grove est la première à ouvrir. « J’ai obtenu mon visa d’investisseur en deux mois. Tout est allé très vite », explique-t-elle.

Le macaron de Key Biscayne.
Le macaron de Key Biscayne.

Aujourd’hui, elle travaille tous les jours de la semaine en partageant son temps entre ses deux enseignes. « Nous avons à faire à deux clientèles très différentes. Les gens flânent à Coconut Grove. Le cinéma de Cocowalk draine du monde. Il y a pas mal de touristes. En revanche à Key Biscayne, ils se déplacent en voiture pour se rendre à un endroit précis. J’ai davantage d’efforts à réaliser pour faire connaitre notre magasin. »

La très dynamique propriétaire se transforme en créatrice d’évènements et étoffe la gamme de ses boutiques. « La franchise est assez souple tant que l’on cadre avec l’esprit Le macaron. Je fais venir mes glaces à base de fruits de Montpellier. J’ai une gamme de produits sans sucre pour les diabétiques, une autre casher. Cela veut aussi dire pas de nourriture salée, mais rien ne m’empêche de proposer à mes clients du champagne, à condition d’obtenir la licence pour le vendre… » Isabelle Mourtada a déjà fait son choix, ce sera du Pierre Mignon (le champagne servi à l’Elysée) et elle n’attend plus que le feu vert administratif pour lancer ses happy hours champagne macarons de 4 à 6pm chaque jour à Key Biscayne. Les retours de la plage pourraient avoir un tout autre attrait d’ici peu.